• Facebook
  • Twitter
  • Instagram
35ème Session du Conseil de la COI

35ème Session du Conseil de la COI

20.05.2021

Le Ministre Radegonde fait appel à un éventail de nouvelles réponses dynamiques face aux effets de la pandémie

Le Ministre Sylvestre Radegonde a pris part aux travaux du 35e Conseil des Ministres de la Commission de l’Océan Indien (COI) qui s’est réuni ce mercredi par visioconférence.

Les travaux se sont déroulés par visioconférence en raison de la pandémie de la Covid-19 qui sévit toujours et étaient présidés le président en exercice sortant, S.E.M. Dhiohir Dhoulkamal, Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale chargé de la Diaspora de l'Union des Comores.

Cette réunion a été l'occasion pour le Secrétariat général de l’organisation d'informer les États membres de l'état d'avancement des différents domaines thématiques d'engagement et de la marche à suivre, la plupart des discussions étant centrées sur la pandémie et l’appui à la relance régionale.

Dans son allocution, le Ministre Radegonde a souligné l’urgence pour la COI de recalibrer ses plans d'action à la lumière des nouvelles réalités nées de la pandémie, et d’envisager un éventail de nouvelles réponses dynamiques face à ses effets, à court et long termes.

« Il serait opportun de poursuivre la réflexion pour apporter la contribution de la Commission de l'Océan Indien à l'établissement d'un nouveau modèle pour une meilleure gouvernance politique et économique basée sur la dignité, la justice et la solidarité ", a ajouté le ministre seychellois, qui marquait ainsi sa première participation aux travaux de cette organisation régionale de proximité des iles de l’Océan Indien.

Auparavant le Ministre Radegonde avait rappelé les effets dévastateurs de la pandémie qu’il a qualifiée comme étant « la plus forte catastrophe naturelle la plus préjudiciable que nous ayons à vivre depuis des décennies ».

Il a réaffirmé le profond attachement des Seychelles aux valeurs et objectifs de la COI, un attachement qui tient, selon lui, à « la profondeur de notre enracinement dans la dimension océanindienne, partant de notre position géographique et découlant de notre histoire séculaire. »

Le Ministre Radegonde a aussi lancé un appel à ses pairs de l’Océan Indien afin qu’ils travaillent ensemble en bonne intelligence pour assurer la relance des économies de la sous-région. Dans la même lancée, il a  apporté son soutien total à toutes les initiatives visant à rendre accessibles à tous, les vaccins, les tests, les traitements et les autres technologies de santé utilisées dans la lutte contre la maladie afin que le monde puisse sortir rapidement en sûreté de cette pandémie.

Les travaux du Conseil ont été également marqués par le passage de la présidence du Conseil de la COI à la France.

Le Ministre Radegonde a exprimé à cette occasion sa vive gratitude aux dirigeants comoriens dont la présidence s’achève, pour la nouvelle impulsion donnée à la COI et au dossier important de la modernisation qu'ils ont su mener à bien.

"A la France, dont nous connaissons la volonté et la détermination à mener la COI à la hauteur de ses ambitions, nous formulons les  meilleurs vœux de succès à sa présidence ", a-t-il ajouté.

A noter que la COI comprend cinq Etats membres dont les Comores, la France au titre de La Réunion, Madagascar, Maurice et les Seychelles, tous représentés par leur ministre aux Affaires étrangères.

La délégation des Seychelles que dirigeait le Ministre Radegonde, comprenait également l’Ambassadeur Viviane Fock Tave, Secrétaire générale du Département des Affaires étrangères, l’Ambassadeur Claude Morel, Ambassadeur désigné en Afrique du sud, M. Jacques Belle Officier Permanent de Liaison (OPL) auprès de la COI, M. Ian Madeleine  OPL Adjoint de la COI, et M. Travis Payet, 3ème  Secrétaire au Département des Affaires étrangères.

 

» View all